Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Dès 1999, le futur directeur général de Truffle Capital a apporté diverses réformes promouvant l’innovation technologique, incluant l’adoption du statut de jeune entreprise innovante (JEI) ainsi que l’amélioration de la fiscalité afin de favoriser les injections de fonds dans l'univers de la recherche. Tout au long des années, Truffle Capital a accompagné environ 60 startups pionnières dans le monde de la recherche. La compagnie a entre autres permis de former plus d’un millier d’emplois. À travers les capitaux de Truffle Capital, Philippe Pouletty (https://twitter.com/ppouletty) intervient dans de nombreuses évolutions dans l'univers de la recherche scientifique. La compagnie place en effet des liquidités sur des laboratoires de recherches à fort potentiel d'agrandissement soutenus par des spécialistes et des passionnés. Dès son entrée dans l'univers du business, Philippe Pouletty a fondé une foule d'entreprises de biotechnologie produisant des outils médicaux ainsi que des produits innovants sur le continent européen et américain.

Les projets accompagnés par Truffle Capital se trouvent être sélectionnés selon leur originalité. Le Dr Philippe Pouletty s’attelle notamment à étudier et à choisir les brevets dignes d'intérêt. Opérant dans l'univers de la biotechnologie, Truffle Capital forme principalement des spins off de centres d'étude universitaires d'envergure internationale. Le médecin et ses gestionnaires constituent la majeure partie des établissements épaulés par l'investisseur. Désormais, Truffle Capital s'occupe de liquidités avoisinant les 750 millions d’euros. Le chercheur a créé la compagnie en travaillant avec Henri Moulard et Bernard-Louis Roques, deux hommes d'affaires spécialisés dans le domaine. En vue d’optimiser l'organisation de la société, Philippe Pouletty se charge du recrutement de l’équipe de managers et du conseil d’administration (CA). L'ancien interne se trouve également être impliqué au niveau du service R&D ainsi que de la supervision de la propriété intellectuelle.

Philippe Pouletty sort très vite du lot au sein de l’université de Stanford grâce à son expertise en biologie moléculaire. Au sein de cette université, le jeune diplômé est un protagoniste majeur du groupe de chercheurs spécialisé dans cette discipline de 1986 à 1988. Outre son activité au sein des hôpitaux, le jeune interne assiste à des cours sur l'immunologie ainsi que la virologie à l’Institut Pasteur de Paris. L'interne sort major du grand cours d’immunologie générale à la fin de l'année scolaire 1984. Courant 1985, le futur homme d'affaires obtient son doctorat en médecine avec les félicitations du jury à l’université de Paris VI (UPMC). L'étudiant rejoint ensuite Stanford courant 1986.

Les principaux protégés de Truffle Capital

La société française Carmat est cotée en bourse à partir de 2010 en raison du talent de businessman du Dr Philippe Pouletty. Le médecin s’est également fait remarquer à travers les performances de cette enseigne en matière de cœurs artificiels. Pour optimiser le développement de vaccins et d’immunostimulants, la compagnie Abivax a notamment fusionné avec les établissements Wittycell et Splicos. En effet, Truffle Capital fait parfois fusionner plusieurs compagnies de son portefeuille afin d’accentuer l'expansion de ses différents programmes de recherche. Via les établissements Deinobiotics et Biokinesis, Truffle Capital contribue à l'élaboration de nouveaux antibiotiques et de contre le cancer. Connaissant les enjeux du domaine, Philippe Pouletty finance ces unités de recherches encourageantes. Symetis fait partie des établissements aidés par Truffle Capital dont la première cotation en bourse s'avère programmée pour 2017. Cet établissement créé en 2004 produit et commercialise des valves aortiques transcatheter.

Introduction de l'ancien interne dans le milieu du business

Courant 1995, Philippe Pouletty a contribué à fonder DrugAbuse Sciences Inc. tout au long de son passage productif au cœur de la Silicon Valley. L'enseigne s'attelle à développer de nouveaux produits pour pouvoir combattre l'addiction aux narcotiques et à l'alcool. Philippe Pouletty a entre autres créé Clonatec au cours de ses premières années dans l'univers de la recherche. La startup se concentre sur la biotechnologie et représente l'avant-garde de cette branche sur le territoire français. Pour pouvoir mener des études liées à l’effet combiné de substances sur les hématies et l’albumine, l'entrepreneur finance la compagnie spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) simultanément à la cotation en bourse de SangSat.

Nominations et missions extra-professionnelles

Philippe Pouletty se trouve être désigné président d’honneur de France Biotech à partir de 2009. L’ancien élève de l’Institut Pasteur apparaît par ailleurs dans différents évènements aidant à stimuler le monde de la recherche scientifique et des affaires. De 2001 à 2009, le chercheur a été président de l’association française des opérateurs économiques se concentrant sur la biotechnologie, France Biotech. Il a été nommé pour quatre mandats successifs étant donné sa grande passion pour ce milieu. France Biotech rassemble plus de 150 établissements se concentrant sur la biotechnologie et installés sur tout le territoire français. L’organisation donne notamment les moyens de favoriser le dialogue entre les scientifiques et les entrepreneurs. Philippe Pouletty siège à la SFI (société française d’immunologie) depuis 1982. L'ancien interne des hôpitaux de Paris a par ailleurs été introduit dans la Stanford University Invention Hall of Fame en raison de ses brevets dans l'univers de la biologie moléculaire enregistrés de 1986 à 1988.